LE SAVOIR-FAIRE DU CNAT

 
Son nouveau statut en EPIC (Décret exécutif N°10-195- du 19-08-2010), lui permet de reprendre, de manière plus systématique, des missions de service public distinct de l’objet économique et de la recherche du profit ou de bénéfices.

Interpellé par les changements et les techniques nouvelles qui l’obligent à se doter d’une capacité de flexibilité et de réactivité qui touche aussi bien les ressources humaines que les structures et modes de fonctionnement, le CNAT est persuadé qu’avec un statut d’EPIC, il aura plus d’aisance et de facilités pour assister l’administration publique confrontée à un contexte mouvant marqué par des mutations rapides et radicales et à la nécessité de mettre à niveau les structures, le management et les procédures de travail.

Son passage à cette nouvelle forme d’organisation lui confère le privilège de constituer le prolongement de l’État dans ses interventions qui viseront deux soucis majeurs :

• répondre à des besoins réels de l’Etat avec des objectifs de résultat

• créer des conditions pour rester à l’écoute de la situation par des investigations de proximité

Ses nouvelles missions lui permettent de servir d’appui au ministère de tutelle, notamment dans ses activités stratégiques et de contribuer aux actions initiées en matière de mise à niveau de l’économie nationale et d’assistance aux entreprises en matière de formation, d’études et de publications.